Home Economie La Chine va élargir le fonds spécial de coopération contre le COVID-19,...

La Chine va élargir le fonds spécial de coopération contre le COVID-19, déclare un envoyé chinois

La Chine va élargir le fonds spécial de coopération contre le COVID-19, déclare un envoyé chinois
La Chine va élargir le fonds spécial de coopération contre le COVID-19, déclare un envoyé chinois

ACTUALITES BRUXELLES, 4 mai 2020 (Yeclo avec Xinhua) — La Chine va prendre de nouvelles mesures, notamment en élargissant le fonds spécial de coopération contre le COVID-19 si nécessaire et en envisageant de faire un don au Plan mondial de réponse humanitaire des Nations Unies, afin de renforcer la coopération internationale et de vaincre la pandémie le plus tôt possible, a annoncé lundi un envoyé chinois lors de l’événement de collecte de fonds intitulé Réponse mondiale contre le coronavirus.

Au nom du gouvernement chinois, Zhang Ming, chef de la mission chinoise auprès de l’Union Européenne (UE), a déclaré que la Chine participerait activement au programme COVID-19 ACT Accelerator lancé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ainsi que d’autres parties, et renforcerait la coopération en matière de recherche avec la Coalition pour des innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI), GAVI (l’Alliance pour les vaccins) et d’autres agences internationales dans le domaine des produits pharmaceutiques, des vaccins et des essais, en vue de construire ensemble une défense à toute épreuve contre le virus.

M. Zhang a indiqué qu’en dépit de la tâche colossale que représente la réponse aux épidémies sur son territoire, la Chine faisait de son mieux pour aider les pays qui en ont besoin.

Lire aussi:   Plafonnement des prix : Souleymane Diarrassouba donne un ultimatum aux commerçants

Le gouvernement chinois a mis en place un fonds spécial de coopération contre le COVID-19 doté de 2 milliards de yuans (283 millions de dollars) et a fourni du matériel indispensable à plus de 150 pays et organisations internationales. Les gouvernements locaux, les organisations caritatives, les ONG et les milieux d’affaires chinois ont apporté une aide à l’étranger d’une valeur de plus de 2,5 milliards de yuans, a-t-il rappelé.

Selon M. Zhang, le gouvernement chinois a investi plus d’un milliard de yuans dans la recherche scientifique sur le COVID-19, tandis que les instituts de recherche et les entreprises chinois ont investi encore davantage. La Chine aide également d’autres pays à obtenir un accès commercial à ses fournitures médicales. Au cours des deux derniers mois, les entreprises chinoises ont expédié à l’étranger 24 milliards de masques, 120 millions de combinaisons de protection et 44.000 respirateurs.

Le diplomate chinois a noté que l’OMS avait joué un rôle central dans la coordination de la réponse mondiale contre le COVID-19, et que la Chine soutiendrait l’organisation onusienne ainsi qu’elle l’a toujours fait. Elle a fait don de 20 millions de dollars à l’OMS pour renforcer la réponse contre le COVID-19 et a récemment annoncé un autre don de 30 millions de dollars.

Lire aussi:   Economie: lancement des consultations bilatérales entre le FMI et le gouvernement ivoirien

En tant que premier pays à avoir signalé l’épidémie à la communauté internationale et à avoir fait des progrès majeurs en matière de prévention et de contrôle, la Chine partage sans réserve avec le reste du monde son expérience et ses conseils en matière de protocole, de diagnostic ainsi que de traitement, et a mis en ligne sa base de données sur le COVID-19, ouverte à tous les pays, a souligné M. Zhang.

La Chine a organisé plus de 120 vidéoconférences avec des experts de la santé de plus de 160 pays et organisations internationales, et a envoyé 19 équipes médicales dans 17 pays, a-t-il précisé.

M. Zhang a estimé que les pays en développement ne devaient pas devenir le maillon faible de la réponse à l’épidémie. La Chine a, à la lumière de l’évolution de la situation ainsi que des besoins et demandes de certains pays, aidé ces derniers à consolider leur système de santé publique et à renforcer leur capacité de réaction. A l’avenir, la Chine suspendra le paiement de la dette due par 77 pays en développement du 1er mai jusqu’à la fin de cette année, afin de les aider à alléger la pression économique.

Lire aussi:   Ouattara pleure son « ami et frère » Boikary Fofana, mort de Covid-19

La Chine appelle la communauté internationale à soutenir conjointement les pays en développement, et se tient prête à intensifier la coopération trilatérale et multipartite à cet égard, a-t-il ajouté.

Cette collecte de fonds en réponse au nouveau coronavirus, présidée par Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, a enregistré 7,4 milliards d’euros (8,07 milliards de dollars) de promesses de dons de la part de donateurs du monde entier, dont une promesse de 1,4 milliard d’euros de la part de l’exécutif de l’UE.

L’événement a été organisé conjointement par l’UE, le Canada, la France, l’Allemagne, l’Italie, le Japon, l’Arabie saoudite (qui assure également la présidence du G20), la Norvège, l’Espagne et le Royaume-Uni. Parmi les principaux pays, aucun représentant des Etats-Unis n’a souhaité prendre la parole.

Il s’agit d’une réponse à l’appel lancé par l’OMS et un groupe d’acteurs de la santé en faveur d’une collaboration mondiale pour accélérer le développement, la production et l’accès mondial équitable aux technologies sanitaires essentielles pour lutter contre le nouveau coronavirus. Fin

Source: Yeclo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here