Home Economie Investissements à l’étranger: la Côte d’ivoire veut séduire les investisseurs Mauriciens

Investissements à l’étranger: la Côte d’ivoire veut séduire les investisseurs Mauriciens

Maurice sera l’invitée d’honneur au Forum économique de la Côte d’Ivoire les 21 et 22 avril 2016. Ce pays d’Afrique de l’Ouest présente de nombreuses opportunités d’affaires pour les entrepreneurs locaux.

Avec un taux de croissance de 8,4 % de son Produit intérieur brut en 2015 – estimé à 8,5 % en 2016, selon la Banque mondiale –, la Côte d’Ivoire est à l’aube d’un boom économique. C’est ce que déclare Alain Yao Kouadio, vice-président de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), l’équivalent de Business Mauritius.

Il est en visite à Maurice avec une délégation ivoirienne dont fait partie Djerou Robert Ly, ambassadeur et secrétaire général adjoint au ministère ivoirien des Affaires étrangères. Cette délégation, en partenariat avec la firme mauricienne Abax, invite les investisseurs et entreprises de Maurice à considérer les opportunités d’affaires en Côte d’Ivoire.

Lire aussi:   Une table ronde des bailleurs à mi-mars pour financer le PSDEPA 2016-2020

« Il y a beaucoup d’opportunités d’affaires en Côte d’Ivoire. Maurice est classée première dans presque tous les indices, il y a donc ici un savoir-faire à exporter. Inciter les entreprises mauriciennes à investir en Côte d’Ivoire tombe sous le sens, d’où l’organisation du forum économique où le gouvernement mauricien et son secteur privé seront représentés. Par ailleurs, cela permettra de faire savoir aux Ivoiriens que Maurice est une plateforme financière et pas uniquement une destination touristique », explique Alain Yao Kouadio.

Le vice-président de la CGECI fait référence à la tenue du Forum économique de la Côte d’Ivoire, à Abidjan, les 21 et 22 avril 2016, qui accueillera cette année Maurice comme invitée d’honneur. Cet événement a pour objectif d’attirer les investissements étrangers dans le pays d’Afrique de l’Ouest.

Secteurs d’activités
Alain Yao Kouadio cite différents secteurs d’activité en Côte d’Ivoire où il y a un potentiel pour les investisseurs mauriciens. « Le tourisme en Côte d’Ivoire, par exemple, a un fort potentiel. Il y a également l’agro-industrie car il n’y avait pas de transformation localement, alors que la Côte d’Ivoire est productrice de cacao, de noix de cajou, de coton et de caoutchouc, entre autres. La matière première est majoritairement exportée. Nous travaillons à développer la manufacture dans le pays. Dans l’éducation, depuis la récession, les écoles privées se sont développées dans la cacophonie.

Lire aussi:   Amadou Gon Coulibaly : «Il n’est pas exact de dire que la croissance n’est pas partagée»

Nous avons besoin de formations en adéquation avec les emplois. Les infrastructures se dégradent, il y a donc un potentiel pour l’entretien et la construction. Ainsi que dans le textile. Le pays est en reconstruction. L’eau et l’électricité sont des enjeux, notamment dans les zones rurales. Le potentiel est là », soutient Alain Yao Kouadio.

Richard Arlove, Chief Executive Officer (CEO) d’Abax, invite les entreprises mauriciennes et étrangères enregistrées à Maurice comme compagnies offshore, à participer à cette rencontre. De son côté, Djerou Robert Ly souhaite rassurer les investisseurs quant à la situation politique en Côte d’Ivoire. Il ajoute que le gouvernement vient de mettre sur pied une haute autorité pour la bonne gouvernance. « La lutte contre la corruption est une priorité du gouvernement. Les défis économiques de la Côte d’Ivoire sont les mêmes que ceux de tous les pays en développement.

Lire aussi:   Africa Sourcing veut honorer le monde de la cacao culture

Nous souhaitons devenir émergents en 2020. Depuis la fin de la crise politique, il y a eu une série de réformes. Nous avons besoin de l’assistance de tous les pays amis. Aucun autre pays n’a connu une telle croissance cinq ans après une crise politique de 10 années », souligne l’ambassadeur.

PAR PATRICE DONZELOT

Africatime CI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here