Home Economie Gouvernance économique : Le Maep va passer à sa phase opérationnelle

Gouvernance économique : Le Maep va passer à sa phase opérationnelle

Un atelier, en vue de réfléchir au processus d’opérationnalisation du Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (Maep) en Côte d’ivoire, s’est tenu du 25 au 28 février 2016 à Abidjan. Cette rencontre a ainsi réuni, sur 3 jours, une centaine d’experts issue de l’administration publique, du secteur privé et de la société civile.

L’objectif affiché de cet atelier, organisé sous l’égide de la Commission nationale du Maep (Cn-Maep), était d’adopter une méthodologie partagée et consensuelle pour procéder à l’évaluation de la gouvernance politique, économique et des entreprises en lien avec le développement socioéconomique de la Côte d’Ivoire. Le Président de la Cn-Maep, M. Bernard Konan n’a pas manqué de rappeler que cet atelier « résulte des recommandations du séminaire de lancement officiel des activités de la Commission nationale du Maep, tenu à Abidjan les 14, 15 et 16 janvier dernier ». Il s’agit notamment : de l’élaboration d’un questionnaire adapté et accessible aux différentes couches de la société ivoirienne ; la clarification du rôle que chaque partie prenante dans le processus d’autoévaluation. Ainsi, cette rencontre s’est voulue selon M. Bernard Konan « très technique et pratique » afin de permettre de déterminer « la méthodologie la plus indiquée pour la collecte des données devant servir à l’évaluation interne et à la détermination du plan national d’actions ».
Pour M. Diamoutene Alassane Zié, Directeur de cabinet, représentant le ministre ivoirien de l’intégration africaine et des ivoiriens de l’extérieur et point focal du Maep, M. Aly Coulibaly, « cette étape est décisive dans le processus d’évaluation de notre pays car il s’agit de s’accorder sur les meilleurs outils de mesure et les techniques quantitatives et qualitatives à utiliser pour mener à bien cette évaluation ».

Lire aussi:   La SOTRA réceptionne un troisième lot de 50 autobus

A noter que cette rencontre a vu la participation très appréciée des représentants des commissions Maep du Bénin, du Burkina Faso et du Sénégal, qui sont à différents stades de leurs processus d’évaluation. « Le partage de leurs expériences nous permettra de mieux appréhender les difficultés, de prendre les mesures pour éviter d’éventuelles contraintes de toute sorte et surtout d’accélérer notre processus d’évaluation dans les délais souhaités » a déclaré, sur la question, M. Diamoutene Alassane Zié.

Lire aussi:   Macron annonce un fonds d'un milliard d'euros pour les PME africaines

Les partenaires techniques au Maep étaient également représentés. Il s’agit du bureau de liaison de l’Union Africaine en Côte d’Ivoire ; du Programme des nations unies pour le développement (Pnud) ; la Banque africaine de développement (Bad) ; et de la – Commission économique pour l’Afrique des Nations unies (Cea).
Pour rappel, il faut retenir que la Côte d’Ivoire a signé le Protocole d’accord sur le Maep, lors de la 22ème réunion du forum des Chefs d’Etat et de gouvernement qui s’est tenue le 29 janvier 2015 à Addis-Abeba en Éthiopie. Elle en devient ainsi le 35ème Etat partie.
A la suite de cette adhésion, le Président de la République Alassane Ouattara a pris le décret n° 2015-426 du 10 juin 2015 portant création de la Commission Nationale du Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs (Cn-Maep). Cette commission a pour mission de conduire le processus d’évaluation interne des politiques et pratiques mises en œuvre en Côte d’Ivoire au regard des normes et codes internationalement admis et d’assurer le suivi et la mise en œuvre des résultats de l’évaluation.

Lire aussi:   Construction du métro d’Abidjan: la Côte d’Ivoire pose sa condition

abidjan.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here