Home Economie Forêts et espèces animales: Un inventaire lancé en Côte-d’Ivoire pour faire l’état...

Forêts et espèces animales: Un inventaire lancé en Côte-d’Ivoire pour faire l’état des lieux…

Forêts et espèces animales: Un inventaire lancé en Côte-d’Ivoire pour faire l’état des lieux…
Forêts et espèces animales: Un inventaire lancé en Côte-d’Ivoire pour faire l’état des lieux…

Forêts et espèces animales: Un inventaire lancé en Côte-d’Ivoire pour faire l’état des lieux…

Par Connectionivoirienne

Avant le reboisement annoncé

De 16 millions d’hectares en 1960 à 3 millions d’hectares en 2019, selon des chiffres officiels, la forêt ivoirienne a perdu de sa superbe. La menace de disparition plane en raison de l’activité humaine. Les autorités ivoiriennes ont décidé de réagir à travers un programme de reboisement de 300 mille hectares par an pour les dix prochaines années.

Avant d’en arriver là, un projet d’ ‘’Inventaire forestier et faunique’’ a été lancé depuis le 5 mars 2019. Les parties prenantes à ce projet étaient face à la presse le 30 octobre 2019 pour en décliner les grands axes. Ce sont le ministère des eaux et forêts (maître d’ouvrage) représenté par le directeur de cabinet adjoint, le colonel Mé Kouamé, un consortium international composé d’entreprises françaises dont l’Office national des forêts (Onf), Ignfi, Ign.

Lire aussi:   Franc cfa: Le jeu du chat et de la souris entre la France et la Cedeao

Il ressort de leurs différents exposés que l’Inventaire forestier et faunique de Côte d’Ivoire (Iffn), le deuxième après celui de 1979, consistera à obtenir des informations précises sur le type de forêts existantes, leur composition et leur surface – connaître les espèces fauniques existantes et leur densité – savoir l’évolution dans le temps des données forestières et fauniques – recueillir les données par région visitée.

Le projet dans sa phase de mise en œuvre durera deux ans et va couter un peu plus de 4 milliards de FCFA, un financement du Contrat développement désendettement (C2D) conclu entre la Côte d’Ivoire et la France. Emmanuel Debroise, le directeur de l’Agence française de développement (Afd) en Côte d’Ivoire a ainsi pris une part active à cette conférence de presse. Il a précisé que l’Iffn sera un véritable outil d’aide à la décision à la disposition du gouvernement et permettra à notre pays de bénéficier d’un ‘’transfert de connaissances’’ et ‘’d’outils techniques de dernière génération’’.

Lire aussi:   Tiassalé/ Les populations sorties massivement pour écouter le message de la Direction du Foncier Rural du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural

Selon Pascal Cuny, conseiller technique auprès dudit projet, 155 personnes appartenant à différentes structures telles que le ministère des eaux et forêts, la Sodefor, l’Anader et l’Oipr, participent à cet inventaire dont la phase de formation est achevée. Techniquement, l’inventaire en question se fera sur 1417 unités d’échantillonnage de 25 ha chacune et les observations de la faune sur 994 unités réparties sur l’ensemble du territoire.

Une fois cet inventaire bouclé, interviendra la phase de reboisement proprement dite. Cette phase s’appuiera sur les résultats de l’Iffn. 616 milliards de FCFA seront nécessaires pour réhabiliter la forêt ivoirienne, selon le colonel Mé Kouamé qui appelle à ‘’une prise de conscience nationale’’ pour sauver notre forêt.
SD à Abidjan

Lire aussi:   La croissance en Afrique subsaharienne plombée par la conjoncture internationale incertaine (Banque mondiale)

sdebailly@yahoo.fr

Source: Connexion ivoirienne

Commentaires Facebook