Home Economie Détournement au FDFP: Joël N’Guessan revient à la charge

Détournement au FDFP: Joël N’Guessan revient à la charge

Détournement au FDFP: Joël N'Guessan revient à la charge
Détournement au FDFP: Joël N'Guessan revient à la charge

La crise au Fonds de développement de la formation professionnelle (FDFP), n’est pas prête de s’achever. Malgré la réinstallation du secrétaire général (SG) préalablement démis par le Conseil de gestion, Ange Léonid Barry Battesti n’est, pour autant pas, sorti de l’auberge.

Alors que le Conseil de gestion du FDFP, présidé par l’ancien ministre Joël N’Guessan, avait pris la décision de suspendre Ange Léonid Barry Battesti suite à un rapport d’audit qui « démontre qu’il y a eu effectivement des actes de mal gouvernance et des dysfonctionnements graves dans la gestion administrative, financière et comptable », le secrétaire général a été réinstallé à son poste. Dans une note du Collège des employeurs du FDFP, lesdits administrateurs ont dénoncé un vice de procédure et désavoué le président du Comité de gestion.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire-Société financière internationale : 850 milliards de FCFA en quatre ans pour booster le développement

« Le Collège des employeurs considère que : 1. Hors session ordinaire ou extraordinaire du Comité de Gestion, aucune décision ne peut être prise au nom du Comité de Gestion ; 2. Le Collège des employeurs attend de recevoir l’ensemble des rapports d’analyse des Administrateurs des autres collèges, copie de la demande d’explication écrite adressée au Secrétaire Général ainsi que sa réponse, en vue de préparer sa position qui sera discutée lors d’une prochaine session extraordinaire du Comité de Gestion. EN CONSEQUENCE, Le COLLEGE DES EMPLOYEURS ne se reconnait pas dans la décision unilatérale prise par le Président du Comité de Gestion du FDFP de suspendre l’actuel Secrétaire Général et son remplacement par un intérimaire», a martelé le Collège des employeurs.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire/Un atelier sur le C2D se tient la semaine prochaine à Abidjan

Il n’en a pas fallu davantage pour faire sortir Joël N’Guessan de ses gonds. Dans une note adressée au président de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) et au Collège des employeurs, administrateurs du FDFP, Joël N’Guessan confie que le communiqué desdits administrateurs n’est ni juste dans la forme ni conforme à la vérité et à la légalité dans le fond. « Je vous prie de bien vouloir acter la décision de suspension du Secrétaire général du FDFP à titre conservatoire », enjoint-il.

Lire aussi:   Un déficit d’au moins 600 000 maisons en Côte d’Ivoire

Source: afrique-sur7

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here