Home Economie Crise au FDP : Joël N’Guessan écrit au Patronat, les détails

Crise au FDP : Joël N’Guessan écrit au Patronat, les détails

Crise au FDP : Joël N'Guessan écrit au Patronat, les détails
Crise au FDP : Joël N'Guessan écrit au Patronat, les détails

Dans la grave crise qui oppose le président du comité de gestion du Fonds de développement de la formation professionnelle (FDFP) à son secrétaire exécutif, Ange Barry-Battesti, les administrateurs du collège des employeurs ont pris position, le lundi 23 décembre 2021. Dans un communiqué, les administrateurs du Patronat ivoirien disent ne pas se reconnaître dans la décision cavalière de Joël N’Guessan.

« Le collège des employeurs ne se reconnait pas dans la décision unilatérale prise par le président du Comité de gestion du FDFP de suspendre l’actuel Secrétaire général et son remplacement par un intérimaire », ont-ils affirmé dans un communiqué. Et pour cause, selon les administrateurs de ce collège, « hors session ordinaire ou extraordinaire du Comité de gestion, aucune décision ne peut être prise au nom du Comité de gestion ».

Lire aussi:   Discours de S.E.M.TANG Weibin, Ambassadeur de Chine en Côte d’Ivoire lors de la Réception du 67ème Anniversaire de la République populaire de Chine

Réponse du berger à la bergère. Dans une notre adressée le mardi 23 août 2021, par Joël N’Guessan, à la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), le président du FDFP indique que la mesure de suspension à titre conservatoire du SG est acceptée par le collège des travailleurs qui, à l’unanimité, a marqué son accord pour la suspension d’Ange Barry-Battesti.

En revanche, concernant le collège des employeurs, le président du comité de gestion relève que leur réaction est venue au-delà du délai de 48h à eux imparti. « Au total sur la base de 5 voix pour, 3 abstentions et 4 forcloses (celles du collège des employeurs), j’ai décidé à titre conservatoire de suspendre le secrétaire général du FDFP au nom du comité de gestion et en toute légalité le vendredi 20 août 2021, en application des résolutions de la session extraordinaire du 17 août 2021 », a écrit Joel N’Guessan.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Le vin «Château de France» et les liqueurs «Calao», «Lord Jack» et «Pastis de Marseille 45» interdits de vente sur le territoire national

Assurément, cette crise est loin de connaître son dénouement.

Générations Nouvelles  

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here