Home Economie Coulibaly Non Karna, président d’ANRMP: le système des marchés publics est exceptionnellement...

Coulibaly Non Karna, président d’ANRMP: le système des marchés publics est exceptionnellement debout

L’Union Nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI) a organisé, le mardi 1er mars 2016, à son siège à Abidjan-Plateau un press-club sur la Bonne gouvernance dans les marchés publics.

Coulibaly Non Karna, président de l’Autorité nationale de régulation des marchés publics (ANRMP), invité du press-Club s’est prononcé sur le thème : « Bonne gouvernance dans les marchés publics : bilan et perspectives ». Au terme du bilan, M. Coulibaly Non Karna, dans son adresse, a insisté sur les efforts consentis par l’ANRMP pour assainir l’environnement des marchés publics en Côte d’Ivoire. Selon lui, l’autorité de régulation qu’il dirige a fait de sa préoccupation de rendre compte, un principe. Et la transparence dans tout ce qu’ils font. Pour lui, il ne sert à rien de faire des audits s’ils ne doivent pas être publiés. « L’Autorité réalise des audits qui sont publiés puis exploités pour l’amélioration du système », a-t-il dit. L’ANRMP depuis sa création, a rendu 159 décisions dont 32 en annulations. Aussi a-t-elle exclu 24 entreprises pendant deux ans de toutes compétitions. Coulibaly Non, a toutefois soutenu que l’efficacité la réactivité et la prospective sont de mises dans leurs actions. L’autorité nationale de régulation des marchés publics a renforcé ses capacités avec la formation de 5324 personnes formées en 136 sections dans le cadre de 43 séminaires organisés. « Grâce aux actions de l’autorité de régulation, le système des marchés publics est exceptionnellement debout », a martelé Coulibaly Non Karna. En terme de perspectives d’actions, l’ANRMP dit s’appesantir sur les raisons de la mauvaise qualité des nouvelles routes tant en direction de l’Etat que du prestataire de service. « Quelle que soit l’adversité, l’autorité prend ses responsabilités et au nom de l’Etat avance. (…) l’ANRMP a été mise en mission par l’Etat de Côte d’Ivoire, nous fonctionnons selon l’Etat », selon Coulibaly Non Karna. A l’en croire, la vulgarisation des audits et la dédramatisation de leurs perceptions est l’un des combats que mène l’institution rattachée à l’Etat. « L’audit est fait pour améliorer, on constate ce qui ne va pas et on confirme ce qui est bon. L’audit est bon à condition qu’il ne soit pas orienté dès le départ. L’institution doit être renforcée par ses fondements. Que les hommes passent mais que l’autorité reste forte », a-t-il souhaité. L’ANRMP attend rechercher l’efficacité, l’approche participative. Pour elle, il faut sensibiliser et former avant de sanctionner.

Lire aussi:   Le gouvernement ivoirien sollicite l’adhésion du secteur privé à la 2è Conférence internationale sur l’émergence de l’Afrique

HG

abidjan.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here