Home Economie Côte d’Ivoire : Le collectif des opérateurs économiques déroule son programme d’activité...

Côte d’Ivoire : Le collectif des opérateurs économiques déroule son programme d’activité 2019 avec un nouveau président, objectif: lutter contre les abus

Al Moustapha et Carlos Fardon  (Ph KOACI)

–Mercredi 29 Mai 2019–Le monde des affaires en Côte d’Ivoire a ses réalités. Des grands prestataires de services assurent leur diktat sur les consommateurs sans un suivi véritable.
Face aux abus des grandes firmes, le collectif des opérateurs économiques de Côte d’Ivoire ont décidé de dérouler en 2019 leur calendrier d’action pour lutter contre tout abus.

Demain jeudi 30 mai, à l’hôtel Pullman au Plateau, face à la presse, le collectif va dérouler son calendrier de 2019.
Cette activité sera marquée par la passation de charges entre l’ancien président Français Carlos Fardon directeur d’Europe Afrique BTP et le nouveau Al Moustapha Touré qui va présider pendant deux ans la destinée du collectif des opérateurs économiques de Côte d’Ivoire.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Yaya Dembélé du Bureau Politique annonce son départ du PDCI-RDA, ce que Bédié préparerait à Daoukro

À cette rencontre, a été invité Souleymane DIarassouba, Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME.
Selon Al Moustapha Touré, Directeur général d’Afrique Transit qui va succéder à Carlos Fardon, il y a trop d’abus des grosses firmes qu’il faut combattre.

Prenant l’exemple d’une entreprise de téléphonie mobile, Al Moustapha compte avec des juristes œuvrer à la défense des intérêts des opérateurs économiques et des consommateurs.

« Une entreprise de téléphonie mobile a vendu des combinés à des usagers qui ne marchent pas. Et personne ne se préoccupe de ça ici en Côte d’Ivoire. Nous avons des juristes de tous les domaines pour lutter contre les abus des multinationales. Nous allons lutter contre l’escroquerie orchestrée sur les opérateurs économiques. Il a trop d’abus dans le monde des affaires en Côte d’Ivoire. Nous aurons des numéros verts pour permettre à chaque entrepreneur victime d’abus d’appeler», a confié à Al Moustapha Touré.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire: un prêt de 40 milliards FCFA aux très petites entreprises

Jean Chrésus

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook