Home Economie Côte d’Ivoire: Guerre économique entre Pékin et Washington sur le continent, un...

Côte d’Ivoire: Guerre économique entre Pékin et Washington sur le continent, un frein au développement des Etats ?

Ouattara et Trump en 2017-

-koaci.com-Mercredi 26 Juin 2019-Alors que se tient le sommet Chine-Afrique, un haut responsable américain prévient les Etats africains qu’ils ne devraient pas s’attendre à une nouvelle initiative d’allègement de leur dette de la part de son pays.

« Au cours des 20 dernières années, nous avons subi une opération d’annulation des dettes d’un grand nombre de pays africains. Allons-nous connaître un autre épisode similaire ? Je ne serais certainement pas cordial et je ne pense pas que mon administration sera bienveillante avec ce genre de situation », a déclaré le sous-secrétaire d’Etat américain chargé des Affaires africaines, Tibor Nagy depuis Pretoria en Afrique du Sud. « Les pays africains qui contractent une dette qu’ils ne peuvent pas rembourser, y compris à la Chine, ne doivent pas s’attendre à être renfloués », a-t-il ajouté.

Depuis l’accession de Donald Trump à la présidence, les Etats-Unis reprochent régulièrement à la Chine de mettre en danger la stabilité économique et politique de l’Afrique à travers le décaissement massif de prêts destinés à financer des grands projets d’infrastructures.

Accusé Pékin se défend et affirme qu’il soutient des projets de développement « durables » en Afrique.

« Depuis quelque temps, certaines forces extérieures tentent de diffamer et de saper la coopération Chine-Afrique sous des accusations de soi-disant néo-colonialisme et de piège de la dette », déplore Pékin qui qualifie ces accusations de sans fondement et ne sont pas acceptées par les peuples d’Afrique.

Cette guerre économique sur le continent entre Washington et Pékin est-elle un frein au développement des Etats Africains ?

Selon le Fonds Monétaire International (FMI), 40% des pays à faible revenus du continent sont surendettés ou en voie de le devenir.

Donatien kautcha, Abidjan

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook