Home Economie Côte d’Ivoire-Economie-Finance : Orange money Côte d’Ivoire agréée par la BCEAO en...

Côte d’Ivoire-Economie-Finance : Orange money Côte d’Ivoire agréée par la BCEAO en qualité d’établissement de monnaie électronique

Abidjan (Côte d’Ivoire) – La société Orange money Côte d’Ivoire a été agréée par la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) en qualité d’établissement de monnaie électronique, a appris APA, mardi, de bonne source dans la capitale économique ivoirienne.

« La Société Orange money SA est agréée en qualité d’établissement de monnaie électronique en Côte d’Ivoire », stipule une note d’information de l’institution bancaire citée par la presse nationale.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire: 132 cas de grossesses d’élèves enregistrés au 1er trimestre à Soubré

A ce titre, explique cette note, « elle est inscrite sur la liste des établissements de monnaie électronique tenue par la BCEAO sous l’identifiant EME CI 007/3016 ». La demande d’agrément a été formulée le 24 mai 2015 par Orange money SA Côte d’Ivoire.

Orange Money est un service de transfert d’argent et de paiement mobile qui a été lancé en 2008 en Côte d’Ivoire.Il permet à ses utilisateurs de déposer de l’argent sur leurs comptes associés à leurs différents numéros de téléphone mobile mais également d’effectuer des transferts d’argent au niveau national et à l’étranger. Ce service sert également à payer des factures et acheter du crédit téléphonique.

Lire aussi:   Hydrocarbures : RAK Petroleum investit 755 millions d’euros en Côte d’Ivoire

Plus de 8 milliards de FCFA sont enregistrés quotidiennement dans les transactions financières des opérateurs de téléphonie mobile en Côte d’Ivoire, selon le ministre ivoirien de l’économie numérique et de la Poste Bruno Nabagné Koné. Ce montant concerne que seulement cinq millions d’abonnés au mobile money.

Les statistiques de l’Autorité de régulation des télécommunications (ARTCI) indiquent qu’au 31 décembre 2014, la Côte d’Ivoire enregistre plus de 22 millions d’abonnés pour un taux de pénétration de 97,50%. Six opérateurs se partagent le marché ivoirien.

Lire aussi:   La Côte d'Ivoire et le Kenya attendus sur le marché des obligations souveraines après les succès du Sénégal et de l'Egypte

LS/APA

abidjan.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here