Home Economie Côte d’Ivoire : Depuis Washington, le nouveau Président de la Banque mondiale...

Côte d’Ivoire : Depuis Washington, le nouveau Président de la Banque mondiale entend apporter tout le soutien nécessaire au pays

 David Malpass et  Amadou Gon Coulibaly 
— Dimanche 14 Avril 2019–La Côte d’Ivoire a le soutien du Groupe de la Banque mondiale face à la dynamique de sa croissance, depuis 2011.
Au cours d’une séance de travail au siège de l’institution de Bretton Woods avec le chef du Gouvernement ivoirien, le nouveau Président, l’américain David Malpass, a annoncé le 13 avril à Washington que la Banque mondiale apportera tout le soutien nécessaire à la Côte d’Ivoire.
Il a précisé que ce soutien va renforcer et maintenir la dynamique de croissance et de développement du pays engagée depuis 2011.
David Malpass s’est dit impressionné par les excellents résultats économiques affichés par la Côte d’Ivoire ces dernières années.
L’économie ivoirienne se caractérise depuis 2011 par une solide gestion macro-économique, avec une croissance forte de 8% en moyenne par an, une inflation de 0,4% et un taux d’endettement de 48% du PIB, sur une norme sous-régionale de 70%.
Banque mondiale estime que ces efforts favorisent un accompagnement mérité, pour plus de conseils et d’engagement financier de sa part.
Amadou Gon Coulibaly et son hôte ont notamment discuté des secteurs prioritaires sur lesquels elles mettront l’accent.
Il s’agit du capital humain, de l’agro-industrie et des infrastructures.
A l’issue de cette rencontre, Amadou Gon Coulibaly s’est dit satisfait de la coopération avec le Groupe de la Banque mondiale et à indiqué que l’attention qu’il accorde à la Côte d’Ivoire, est l’expression de la reconnaissance des efforts et de la qualité du travail fournis par les Ivoiriens, sous le leadership du Président de la République Alassane Ouattara.
Wassimagnon

Lire aussi:   Côte-d’Ivoire: Bédié continue de recevoir mouvements et associations à Paris

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook