Home Economie Côte d’Ivoire : Comium annonce un investissement de 500 millions Fcfa pour...

Côte d’Ivoire : Comium annonce un investissement de 500 millions Fcfa pour l’extension de son réseau

A travers un communiqué que cite la plateforme numérique d’informations financialafrik.com, le groupe télécoms Comium, propriétaire de la marque Koz, annonce un investissement de 500 millions Fcfa en Côte d’Ivoire. La compagnie, qui fait partie des petits opérateurs télécoms menacés de fusion par le ministère des Postes et de l’Economie numérique, explique que l’argent servira à l’extension de son réseau dans le pays.

Koz indique que cet investissement s’inscrit dans la stratégie de sa maison mère pour l’année 2016. L’extension de réseau qui sera effectuée permettra de fournir aux consommateurs une meilleure qualité de service. La société télécoms a annoncé qu’elle envisage, pour mener à bien ce chantier d’extension de sa couverture réseau, signer un partenariat avec China International Telecommunication Construction Corporation, (CITCC), filiale de China Telecom. Le partenaire technique renouvèlera ses équipements pour lui permettre alors de basculer rapidement vers la technologie 4G.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Les établissements de formation professionnelle vont bénéficier d'une gestion autonome et d'une organisation comptable et financière adaptées

Mais pour réaliser ses ambitions à elle, sans risque de voir l’Etat s’y opposer au profit de son idée de groupe télécoms formé de la fusion avec Café Mobile et Oricel, la société Comium devra d’abord se mettre en règle vis-à-vis du fisc. Le 2 avril 2015, le Conseil de régulation de l’Autorité de régulation des télécommunications/TIC de Côte d’Ivoire lui avait enjoint de s’acquitter de sa dette d’un montant de 32 987 430 629 de Fcfa. La somme représente la plus grosse proportion des 91 106 183 565 Fcfa de dettes fiscales que l’Etat de Côte d’Ivoire réclame aux petits opérateurs.

Lire aussi:   Côte d'ivoire : Une enveloppe additionnelle de plus de 22 milliards FCFA de l'UE en soutien aux réformes, politiques de formation et développement

Comium n’est pas le seul des petits opérateurs contraints à la fusion qui manifeste son désir de demeurer unique. Oricel, avant lui, a déjà annoncé un investissement financier conséquent en Côte d’Ivoire. Au terme du mois de janvier dernier, le président de la société postale, de télécommunications et de TIC de Libye (LPTIC) – organisme auquel a été transférée la gestion d’Oricel – est même venu présenter à Bruno Nabagne Koné, le ministre de la Poste et des TIC, le plan de développement stratégique de la société

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Tout juste nommé, le nouveau DG de CFAO Retail sur le terrain ivoirien pour son premier déplacement à l'étranger

Africatime CI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here