Home Economie Côte d’Ivoire : Abidjan capital de la Promotion et du développement de...

Côte d’Ivoire : Abidjan capital de la Promotion et du développement de l’évaluation, 60 pays représentés et 650 participants

La cérémonie d’ouverture

– Jeudi 14 Mars 2019 -Depuis lundi, Abidjan est la capitale de la promotion et du développement de l’évaluation. La capitale économique accueille la 9ème conférence de l’AFREA à laquelle sont représentés 60 pays et 650 participants.

La cérémonie d’ouverture de cette importante rencontre internationale a eu lieu cet après-midi et a été marquée par plusieurs allocutions dont celle de la ministre du Plan et du Développement qui représentait le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly.

Côte d'Ivoire : Abidjan capital de la Promotion et du développement de l'évaluation, 60 pays représentés et 650 participants

Les pays africains soucieux du bien-être de leurs populations ont engagé des plans de développement économique et social que nous appelons dans certains États plan d’émergence.
L’objectif visé est de procéder dans une démarche inclusive à la transformation structurelle et à la résilience de leur économie ainsi qu’au relèvement substantiel du niveau de vie des populations en ne laissant personne de côté.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : San Pedro, devant le maire Anoblé Félix, les artisans démentent la rumeur de désobéissance fiscale

Ils se sont engagés à réaliser les objectifs du développement durable adopté par les Nations Unies en septembre 2015 et à la réalisation de la vision à long terme à l’horizon 2063 de l’Union Africaine de construire, une Afrique intégrée prospère et participative dirigée par ses propres citoyens et représentants une force dynamique sur la scène internationale.
Selon Nialé Kaba, ces grandes ambitions ne peuvent être atteintes si une place de choix n’est pas faite à la fonction d’évaluation dans la formulation et la mise en œuvre des politiques, des programmes et réformes de développement au sein des États.

Elle a affirmé que la fonction d’évaluation est en effet un instrument indispensable pour le déblocage des politiques publiques, l’aide à la décision politique ou stratégique et le développement des pratiques vis-à-vis des populations et des partenaires économiques et financiers.

Lire aussi:   En visite officielle en Côte d’Ivoire, le président indien Pranab Mukherjee préside un forum économique ivoiro-indien

«L’évaluation est une fonction vitale pour la capitalisation des décisions apprises et un levier important pour améliorer les performances. C’est à juste titre, que l’importance de la fonction de l’évaluation est bien reconnue par les nations unies qui consacré l’année 2015 comme année de l’évaluation, » a précisé la représentante du Premier ministre ivoirien.
En Côte d’Ivoire d’importants efforts ont été engagés en vue de l’institutionnalisation de l’évaluation dans la gouvernance des politiques publiques de développement.

Nialé Kaba a rappelé que son pays dans le cadre du renforcement de la gouvernance, a inscrit dans sa constitution de 2016, l’évaluation comme un instrument.
Pour elle, l’institutionnalisation de la pratique évaluatif demeure un défi majeur et sa réalisation exige le partage d’expériences et la capitalisation des meilleures pratiques au niveau des pays.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Affaires de corruption qui secouent l'actualité, Ouattara annonce que l'impunité est terminée et que l'heure est aux sanctions

La Présidente de l’AFREA, Adeline Simbanda a soutenu que la conférence a pour objet d’accompagner les États dans les processus nationaux, voire régionaux de développement et d’institutionnalisation de la pratique évaluative sur le continent.
Le thème de cette 9ème conférence s’articule autour de «accélérer le développement de l’Afrique, renforcer les écosystèmes nationaux d’évaluation ».

Le représentant de la Banque africaine de développement (BAD), a réitéré le soutien de l’institution à l’AFREA.

Wassimagnon

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook