Home Economie Cacao: la Côte d’Ivoire et le Ghana lèvent la suspension des ventes...

Cacao: la Côte d’Ivoire et le Ghana lèvent la suspension des ventes des récoltes de 2020-2021

Image d(archive: la Côte d’Ivoire et le Ghana lèvent la suspension des ventes des récoltes de 2020-2021

Cacao: la Côte d’Ivoire et le Ghana lèvent la suspension des ventes des récoltes de 2020-2021

La Côte d’Ivoire et le Ghana, qui cumulent 65% de la production mondiale de cacao, ont décidé mardi de la « levée de la suspension des ventes de la récolte 2020-2021 à compter du 16 juillet 2019 », selon un communiqué dont APA a reçu copie.

La Côte d’Ivoire et le Ghana ont tenu les 11 et 12 juin 2019 à Accra une réunion, au cours de laquelle les deux pays ont décidé de proposer un prix plancher de 2.600 dollars US la tonne (1,5 million Fcfa), en dessous duquel ils ne vendraient pas le cacao de leurs producteurs. 

Lire aussi:   L’économie ivoirienne devrait enregistrer en 2018 un taux de croissance de 8,3%

A l’issue de cette rencontre qui a impliqué les négociants, les transformateurs et les chocolatiers pour la mise en œuvre d’un prix plancher commun, un Comité technique d’experts comportant les parties, a été mise en place pour approfondir les réflexions sur la mise en œuvre d’un mécanisme de prix plancher.

« En attendant les conclusions de la réunion du Comité à Abidjan (qui a regroupé les deux pays, les négociants et les chocolatiers), le 3 juillet 2019, la Côte d’Ivoire et le Ghana ont suspendu les ventes de la récolte pour la campagne 2020-2021 jusqu’à nouvel ordre », poursuit le communiqué. 

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : 475 milliards Fcfa pour développer les infrastructures d'Abidjan

Suite à la rencontre d’Abidjan, les deux pays ont mis en œuvre un concept de prix plancher par l’instauration d’un Différentiel de revenu décent (DRD) de 400 dollars US par tonne pour tout contrat de vente de cacao obtenu auprès des deux pays pour la campagne 2020-2021. 

AP/ls

REAGISSEZ A CET ARTICLE

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site Ici Abidjan

 

Commentaires Facebook