Home Culture Man Côte d’Ivoire: Les trésors cachés au sommet du Tonkpi (reportage à...

Man Côte d’Ivoire: Les trésors cachés au sommet du Tonkpi (reportage à 1200m d’altitude)

Man Côte d’Ivoire: Les trésors cachés au sommet du Tonkpi (reportage à 1200m d’altitude)
Man Côte d’Ivoire: Les trésors cachés au sommet du Tonkpi (reportage à 1200m d’altitude)

Si, un jour vous allez à Man, ne manquez que pas de vous rendre au sommet du mont Tonkpi pour y découvrir ses merveilles. Sa source naturelle qui ne tarit jamais, son micro-climat, sa flore et sa faune si particuliers. Sans oublier la résidence du gouverneur de la région de l’ancien Cercle de Man, pendant la période coloniale.

Partis de Gbépleu, un quartier de la commune de Man à 12 heures, nous atteignons le sommet du Tonkpi aux environs de 13 heures, après avoir traversé Zadépleu et Dainé-Tonkpi, et parcouru au total 25 km de piste villageoise régulièrement entretenus. Une piste villageoise bordée de bosquets de bambous de Chine, dont le rôle est d’éviter aux automobilistes de tomber dans les précipices en cas de mauvaises manœuvres.

Après Dainé-Tonkpi, nous nous enfonçons dans la forêt qui jalonne les flancs de la montagne. À l’entrée, nous sommes accueillis par une colonie de jolis papillons à la couleur jaune or ponctué par endroits de gris sur les ailes. Au fur et à mesure que nous nous avançons, nous sommes bercés par un véritable concert animé par des cigales et grillons cachés sous des feuilles mortes. Par moments, notre marche est brusquement interrompue par le passage éclair d’une tourterelle. Parvenus à la cime de la montagne, l’air que nous respirons est léger et frais. Mais aussi, nous sentons nos pores pénétrés par cet air.

Situé loin des bruits et de la pollution de la ville, le sommet du Tonkpi est un site naturel et paisible, propice au repos et à la détente. Mais, surtout un endroit idéal pour la pratique de l’écotourisme. Le sommet du Tonkpi offre aux visiteurs une très belle vue panoramique et impressionnante de la région. Au premier plan, la ville de Man dont les maisons d’habitation prennent l’allure d’une boîte d’allumettes. Un peu plus loin, se dressent les collines et chaînes de montagnes aux flancs recouverts de forêts vaguement exploitées par endroits qui ressemblent à un vaste champ parsemé de hautes buttes d’igname.

Lire aussi:   Coronavirus- Le RHDP piétine les mesures gouvernementales à Man

Sur place au sommet du Tonkpi, se trouve la gigantesque tour de la Radiodiffusion et Télévision ivoirienne (RTI), avec ses 15 étages sur 80 m de hauteur. Une tour construite en 1965 par l’État de Côte d’Ivoire. À quelques centaines de mètres de la station de la RTI est bâtie la résidence du gouverneur de la région de l’ancien Cercle de Man, Pierre Mesmin. C’était pendant la période coloniale (1925 à 1958). Une résidence appelée par la population la « Maison blanche » à cause de sa couleur blanche et de sa structure ovale. Construite en 1925 par Pierre Mesmin, la résidence des gouverneurs, au sommet du Tonkpi est un immeuble d’un niveau, comprenant trois chambres, deux salles de séjour, une esplanade et un sous-sol, le tout surmonté par une cheminée. Cette résidence a l’allure d’une forteresse, construite avec des rochers soigneusement polis à la main. Ces masses de rochers, selon des témoignages, ont été transportées sur la tête par les travailleurs, main d’œuvre locale fournie par les différentes localités qui composaient le grand Cercle de Man. Notamment : Danané, Toulepleu, Guiglo, Duekoué, Séguéla, Touba, Man…

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Des enseignants de Man s’engagent contre la médiocrité à l’école

Une température entre 5 et 15 degrés

L’autre élément caractéristique au sommet de cette montagne est le climat. D’octobre à février de chaque année, pendant les nuits la température varie entre 8 et 9 degrés Celsius. Contre 5 ou 6 degré Celsius, il y a une dizaine d’années. Pendant cette même période, dans la journée la température oscille entre 10 et 15 degrés. Lorsque nous y étions, dans la journée du 29 mars 2021, aux environs de 13 h 30 mn, elle était de 18 degrés Celsius.

Un air efficace contre les difficultés respiratoires

Il est bon de savoir que, dans la région de l’Ouest montagneux de la Côte d’Ivoire, le sommet du Tonkpi est le seul endroit où, il tombe des grêles au début de chaque grande saison des pluies (juillet). Il y a également la qualité de l’air. L’air que l’on respire en ce lieu est pur, frais et léger. Selon des témoignages, il embellit la peau et serait un remède efficace contre les difficultés respiratoires. Pour cette raison, feu Mgr Bernard Agré, évêque du diocèse de Man, projetait les travaux de construction d’une « maison de repos » au sommet du Tonkpi. « Il est rare que nous qui travaillons ici, tombons malades. Nous pensons que l’air que nous respirons explique en partie cela. Plus intéressant, nous nous rendons compte que la peau de chacun des agents est lisse et bien belle », a fait observer Sadia Aimé, l’un des vigiles travaillant au sommet du Tonkpi.

Ce n’est donc pas fortuit que régulièrement et annuellement des oiseaux migrateurs et des papillons en provenance d’Asie, d’Europe, d’Amérique et d’Afrique du Nord et du Sud se donnent rendez-vous au sommet du Tonkpi pour leur régénération. Il est par ailleurs bon de savoir que depuis deux années (2018), certains de ces oiseaux migrateurs ne sont plus vus sur le Tonkpi, a fait remarquer notre guide Sadia Aimé.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Man, un incendie déclaré à la prison suite à un court-circuit, un impressionnant déploiement de l'armée devant le centre pénitentiaire

La source qui ne tarit jamais

De curiosité en curiosité, nous découvrons, au milieu des rochers, au cœur de cette forêt, une source aux eaux limpides qui, dit on ne tarit jamais en toute saison de l’année. Cette source, aménagée, sert d’abreuvoir aux humains, aux animaux sauvages, aux oiseaux et divers insectes qui pullulent dans la zone. Sur le bas-côté de la margelle de la source l’on peut lire cette inscription : « 1925 ».

Par endroits, les eaux de cette source irriguent les flancs de la montagne. De façon régulière, chaque jour de l’année, tous les matins il monte des profondeurs des précipices une épaisse couche de brume de couleur bleuâtre qui enveloppe le Tonkpi, rendant inoffensif les rayons du soleil de 6 heures du matin à parfois 16 heures l’après-midi. À Man, pour plusieurs personnes rencontrées ici et là, la cime du Tonkpi est « un monde à part » à cause de ses curiosités touristiques atypiques et variées. Toujours à Man, dans l’Ouest montagneux de la Côte d’Ivoire, pour la population, sans exagération le Tonkpi est ce qu’est la tour Eiffel à Paris en France.

Honoré Droh Correspondant régional à Man
Source: Lebanco.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here