Home Culture Côte d’Ivoire : Crise au Burida, Séry Sylvain « Le communiqué du...

Côte d’Ivoire : Crise au Burida, Séry Sylvain « Le communiqué du ministre porte en lui-même les germes du conflit »

Séry Sylvain lors de sa déclaration (Ph )-

– Mercredi 29 Mai 2019 -Le communiqué du Ministre de la Culture et de la Francophonie censé ramener la quiétude au sein du Bureau Ivoirien des droits d’Auteurs n’aura fait que rallumer la flamme.

Le président Conseil d’Administration du Burida, Séry Sylvain a réagi en évoquant que le document produit par la tutelle porte en lui-même les germes du conflit.

Selon M. Séry, le communiqué de presse dans lequel Bandaman Maurice dit avoir instruit le conseil d’administration et la direction générale afin de procéder au renouvellement des organes du Burida qui débute dès le mois de Juillet prochain, lui parait suffisamment grave et apporte des éclaircissements .

« Une rencontre informelle s’est tenue au cabinet du Ministre le jeudi 23 mai 2019 pour échanger sur la crise. Rencontre qui n’a vu que la participation de 5 cinq administrateurs et qui ne s’est pas achevé. Grande fut notre surprise quand le Ministre évoque dans un communiqué de presse la fin du mandat de l’assemblée générale, l’organe suprême du Burida, la fin du mandat du conseil d’administration et qu’il faille procéder aux renouvellements des instances dès le mois de juillet et qu’il va mettre en place ces jours-ci un comité de sage. Eu égard à ce qui précède, Primo. Nos textes actuels qui fondent le Burida ne prévoient pas un comité de sage. Secundo. Si le ministre de la culture nous donne une instruction, elle doit être validée par une résolution prise en conseil d’administration régulièrement convoqué par le président que je suis, en respectant le délais de 8 (huit) jours franc avant sa tenue ou en cas refus de ma part, le conseil peut être convoqué par les 2/3 (deux-tires) des membres », explique le représentant des artistes.
Tout en dénonçant la mauvaise gouvernance au sein de l’organisme et en veut pour preuves, le retard dans la mise en place de la double signature entre le mandant des artistes et la direction générale, et l’absence du rapprochement bancaire.

« Il y a de réels problèmes de gouvernance dans cette maison. La cerise sur le gâteau, une structure importante comme le Burida n’a même pas des règles de gouvernances consignées dans un manuel de procédure. Pour tout ce flux financier à disposition, aucune règle n’est mise en place pour l’utilisation de ces fonds », révèle-t-il.

Pour ce dernier, il parait important d’attendre les résultats de l’audit qui n’a que trop duré pour en tirer toutes les conséquences.

« Ceci nous permettra de sécuriser cette institution préalable à toutes élections. De notre point de vue, ce communiqué de presse du ministre porte en lui-même les germes du conflit. En ma qualité de PCA du BURIDA, je lui demande de retirer purement et simplement ce communiqué », exhorte Séry Sylvain.

Donatien Kautcha, Abidjan

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook