Home Culture Arrêtez de dire « j’ai demandé après lui » ou « ils ont demandé après...

Arrêtez de dire « j’ai demandé après lui » ou « ils ont demandé après toi », dites plutôt …

Arrêtez de dire
Arrêtez de dire "j'ai demandé après lui" ou "ils ont demandé après toi", dites plutôt ...

Arrêtez de dire « j’ai demandé après lui » ou « ils ont demandé après toi ». Voici plutôt ce qu’il faut dire.

Ce matin , on revient encore dans notre classe virtuelle. Tout d’abord, le rédacteur que je suis s’excuse pour les petites fautes d’orthographe que vous avez constaté dernièrement dans les articles précédents. Je ferai l’effort de mieux surveiller mon clavier désormais.

Alors, aujourd’hui, nous allons nous intéresser aux « comptes rendus » et commissions dans le cas où on va voir quelqu’un.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire: un quotidien proche de l’opposition suspendu pour avoir "présenté des personnes comme arbitrairement détenues"

Souvent ,quand nous revenons du boulot ou d’une sortie on attend des choses comme  » papa ou maman il y a un monsieur qui est venu  » demander après toi ». Ce qui apparaît comme une faute .C’est bien normal que des enfants disent cela vu qu’ils entendent cela même chez les adultes. Ils ne font que copier.

Désormais corrigez vous et corrigez vos enfants.

Lorsque quelqu’un manque une autre personne on ne dit pas  » il est venu demander après toi  » mais plutôt il t’a demandé.

Lire aussi:   Journée mondiale de la radio: un sésame pour les urgences et catastrophes

Un tel cherche les nouvelles d’un tel, la bonne expression appropriée est demander quelqu’un et non demander après quelqu’un. C’est une faute que de nombreuses personnes font parce qu’elles ne savent sûrement pas.

Pour exemple: hier , Noël est venu te demander à ton poste.

Exemple avec la faute: hier, Noël est venu demander après toi à ton poste.

Vous voyez clairement la différence.

Il est vrai que nous sommes habitués à nos expressions locales, mais il est mieux de toujours chercher à se corriger car on ne sait jamais.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Saint Tra bi, journaliste et auteur du livre «Duekoué, la vérité interdite» clair «ceux qui ont attaqué Nahibly ne savent pas jusqu'à ce jour pourquoi ils attaquaient»

Maintenant que vous savez faites en bonne usage.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here