Home Accueil Scandales sous Ouattara: affaire 600 millions des déchets toxiques, que dit Adama...

Scandales sous Ouattara: affaire 600 millions des déchets toxiques, que dit Adama Bictogo ?

Kyria Doukoure, l’activiste proche du PDCI, dresse les scandales sous Ouattara comme l’affaire des 600 millions des déchets toxiques avec Adama Bictogo.

Présenté comme un homme intègre et rigoureux, les Ivoiriens attendaient d’avoir la preuve de ces qualités prêtées à M. Ouattara. La réalité se révèlera amère et triste tant les scandales ont pignon sur rue sous son régime. Nous avons ouvert le chapitre qui va passer en revue tous les scandales de sa gestion. Préparez-vous car c’est nauséabond.

.td_uid_1_5dc1c062e3ab9_rand.td-a-rec-img{text-align:left}.td_uid_1_5dc1c062e3ab9_rand.td-a-rec-img img{margin:0 auto 0 0}

Adama Bictogo et les 600 millions des déchets toxiques

Le 22 mai 2012, dans un communiqué laconique, M. Adama Bictogo est viré du gouvernement devenant ainsi le premier ministre de la gouvernance Ouattara à être remercié. Il est accusé par une association d’avoir perçu une partie des sommes versées par Trafigura pour l’indemnisation des victimes des déchets toxiques.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : un milliard de dollars de prêts de la Banque Mondiale pour le développement

LIRE AUSSI: Bictogo à Soro en 2014: « vous êtes un homme de justice, c’est pour cela que je vous apprécie »

Un rapport détaillé de la police économique a fait cas du détournement de la somme de 600 millions fcfa par Adama Bictogo par l’entremise de ses hommes de main : les avocats Kouamé Bi Iritié et Tella Osther Henri Vincent. Ceux-ci ont déclaré aux forces de l’ordre, lors de l’enquête diligentée par le parquet d’Abidjan-Plateau, que cette somme d’argent est destinée à la rémunération de la mission de facilitation d’Adama Bictogo. Mais l’enquête policière a démontré qu’ Adama Bictogo a eu un trop perçu de 600 millions fcfa au lieu de 56 millions fcfa qu’il devrait recevoir sur les 22,5 milliards fcfa de dédommagement de toutes les victimes au terme du processus.

Lire aussi:   Visite d’Etat dans le Hambol: Ouattara chez Billon en novembre

LIRE AUSSI: Forbes 2019: voici les 3 Ivoiriens dans le Top 10 des joueurs africains les mieux payés au monde

Le rapport remis au procureur de la République, Simplice Koffi Kouadio recommande d’ailleurs l’ouverture de poursuites judiciaires à l’encontre des intéressés pour « faux, usage de faux, détournement de fonds, recel et complicité ». Je précise que les complices de M. Adama Bictogo dans cette affaire, c’est-à-dire Claude Gohourou, ex-leader étudiant et l’avocat Cheick Oumar ont tous deux été condamnés à vingt ans de prison, mais bizarrement la peine n’avait pas été assortie d’un mandat de dépôt. Ils continuent donc de jouir de leur liberté et de parader devant leurs victimes.

LIRE AUSSI: Bictogo: « ce que je retiens de Soro, il a été un bon chef rebelle »

Lire aussi:   Depuis Korhogo, des anciens combattants démobilisés annoncent des sit-in éclatées devant toutes les Préfectures

Que dit M. Adama Bictogo dans cette affaire ? Devant la presse, il reconnait les faits et s’engage à rembourser le trop perçu par sa société. Jamais il ne sera inquiété par la justice ne serait-ce que pour l’entendre. Mais l’homme n’a rien remboursé de sorte que des victimes réunies au sein du Réseau national pour la défense des droits des victimes des déchets toxiques de Côte d’Ivoire (RENADVIDET-CI) ont porté plainte contre l’ex-ministre Adama Bictogo, qu’ils accusent de détournement de fonds en février 2019.

L’homme qui a obtenu un baccalauréat série B À Agboville est un piètre voleur et j’attends ici et maintenant ses partisans pour démentir les faits.

.fb_iframe_widget_fluid_desktop iframe{width:100%!important}

.td_uid_2_5dc1c062e3ce4_rand.td-a-rec-img{text-align:left}.td_uid_2_5dc1c062e3ce4_rand.td-a-rec-img img{margin:0 auto 0 0}

Source: Yeclo

Commentaires Facebook