Home Accueil Peste porcine africaine : la FAO et l’OIE s’engagent dans la lutte

Peste porcine africaine : la FAO et l’OIE s’engagent dans la lutte

Peste porcine africaine : la FAO et l’OIE s’engagent dans la lutte
Peste porcine africaine : la FAO et l’OIE s’engagent dans la lutte

La lutte contre la peste porcine africaine est une priorité pour deux grandes organisations internationales notamment l’OIE et la FAO.

L’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) lancent une initiative en vue de lutter contre la peste porcine africaine (PPA) qui affecte une cinquantaine de pays.

Un communiqué publié le lundi 20 juillet 2020 sur le site de l’ONU, précise que cette nouvelle Initiative pour lutter contre la PPA, poursuit trois objectifs principaux. À savoir, tout d’abord améliorer les capacités des pays à lutter contre la PPA en recourant aux normes internationales de l’OIE et aux meilleures pratiques dictées par les connaissances scientifiques les plus récentes.

Lire aussi:   Soro se déchaîne contre Ouattara : « ADO veut transférer le pouvoir à un successeur choisi »

Il s’agit aussi, pour cette initiative de préserver la continuité des échanges internationaux en garantissant une production et un commerce sans risques de manière à protéger les systèmes de production de denrées alimentaires.

Et enfin, ces deux institutions œuvreront à préserver la continuité des échanges internationaux en garantissant une production et un commerce sans risques de manière à protéger les systèmes de production de denrées alimentaires.

Le directeur général adjoint de l’OIE pour les Normes et Sciences internationales, le Dr Matthew Stone a déclaré qu’« aujourd’hui, 51 pays sont touchés par la peste porcine africaine. Cette propagation ininterrompue dans un contexte rendu difficile par le COVID-19 intensifie la crise sanitaire et socioéconomique actuelle ».

Lire aussi:   Oxford Business Group conclut une entente avec la CGECI pour produire "The Report: Côte d’Ivoire 2018"

Bon nombre de pays affectés par la PPA en Afrique, en Asie et pays du Pacifique ainsi qu’en Europe, ne disposent pas des ressources humaines, financières ou techniques nécessaires afin d’assurer une détection rapide des maladies animales, élaborer une réponse appropriée et maîtriser les foyers.

La viande de porc représente 35,6% de la consommation de viande dans le monde et est la plus consommée dans le monde.  Ces dernières années, la PPA a pris une dimension critique pour le secteur, avec des pertes massives dans le cheptel porcin et des conséquences économiques extrêmement graves. La maladie compromet la santé et le bien-être des animaux tout en affectant les revenus et les moyens de subsistance des éleveurs. Aucun vaccin efficace n’est disponible à ce jour.

Lire aussi:   En images, Macy Domingo fête ses 70 ans

Au travers cette nouvelle initiative, l’OIE et la FAO appellent à un partage plus intense et rapide des informations scientifiques les plus récentes, la collaboration internationale et la notification de la PPA, indispensables pour prévenir une propagation transfrontalière de la maladie et en minimiser l’impact.

Ces organisations exhortent les pays ainsi que leurs partenaires à unir leurs forces pour lutter contre cette maladie mortelle pour les porcs en adoptant la nouvelle Initiative pour lutter contre la PPA.

Source: Yeclo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here