Home Accueil Mandats d’arrêt Soro-Compaoré: Un bimensuel burkinabè invité à « éviter » des...

Mandats d’arrêt Soro-Compaoré: Un bimensuel burkinabè invité à « éviter » des diffusions compromettant la procédure

Le bimensuel burkinabè « Le Reporter » a été invité jeudi à « éviter » des publications « qui puissent compromettre la procédure » judiciaire, après sa publication dans son numéro 184 du 15 au 29 février « Affaire mandat d’arrêt contre Soro (président de l’Assemblée nationale ivoirienne) et Compaoré (ex-chef de l’Etat du Burkina), trop de mensonges ! ».

Convoqués par le commissaire du gouvernement près de la justice militaire le colonel Norbert Koudougou, le directeur de publication de « Le Reporter » Boureima Ouédraogo et son rédacteur en chef Ladji Bama ont été priés d’ »approcher à l’avenir » le tribunal afin d’ »éviter de diffuser un certain nombre d’éléments qui puissent compromettre la procédure » judiciaire, selon M. Ouédraogo.

Lire aussi:   Adjamé Roxy: 4 tonnes de faux médicaments saisies

« Dans l’ensemble on s’est compris », a-t-il dit confiant qu’ils venaient « avec beaucoup de sérénité (mais) avaient quelques appréhensions parce que la convocation ne portait pas d’objet ».

« Aussi bien le directeur de la justice militaire Sita Sangaré que le commissaire du gouvernement Norbert Koudougou accompagnés d’ailleurs par la direction de la communication des armées, nous ont fait comprendre qu’il s’agit d’une démarche non-contentieuse et c’était seulement de discuter avec nous pour créer une meilleure collaboration à l’avenir », a-t-il poursuivi.

Lire aussi:   « Bédié fait attention à Soro. Car s’il en a la possibilité, il n’hésitera pas à descendre tous tes proches » -Doumbia Kader

Selon le directeur de publication de « Le Reporter », les membres de la justice militaire « s’inquiétaient de voir certaines informations qui devraient être internes » et qui se retrouvent au niveau du bimensuel.

« L’un dans l’autre on a essayé de discuter ensemble pour voir dans quel mesure, autant ils ne vont pas entraver notre travail de journalisme, autant nous aussi on peut leur permettre d’avoir leur mot à dire sur certaines questions », a laissé entendre M. Ouédraogo.

Lire aussi:   Coronavirus Sénégal : 152 guéris sur 278 cas, voici le bilan ce 11 avril 2020

Deux autres journalistes d’investigation de « L’Evènement » Newton Hamed Barry et Germain Nama ont été aussi convoqués devant la justice militaire.

Par Daouda Zongo

Source: Alerte info

Eburnie News

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here