Home Accueil Les pleurs de Kandia, Adjoumani… : « ils savent enfin qu’octobre 2020, sans...

Les pleurs de Kandia, Adjoumani… : « ils savent enfin qu’octobre 2020, sans Ouattara, sonnera la fin de leur règne »

Les pleurs de Kandia, Adjoumani… : « ils savent enfin qu’octobre 2020, sans Ouattara, sonnera la fin de leur règne »
Les pleurs de Kandia, Adjoumani… : « ils savent enfin qu’octobre 2020, sans Ouattara, sonnera la fin de leur règne »

Les pleurs de Kandia, Adjoumani… : « ils savent enfin qu’octobre 2020, sans Ouattara, sonnera la fin de leur règne »

Le pro-Soro, Mamadou Traoré, fait une analyse des pleurs de Kandia Camara et ceux Adjoumani suite à la décision de Ouattara de ne pas être candidat pour 2020.

Je voudrais qu’on puisse analyser les pleurs de la Ministre Kandia Camara, ceux de la Secrétaire d’État, Belmonde Dogo et ceux du Ministre Adjoumani Kobenan suite à la décision du Chef de l’État de ne pas rempiler pour un troisième mandat en violation flagrante de la constitution.

.tdi_1_d51.td-a-rec-img{text-align:left}.tdi_1_d51.td-a-rec-img img{margin:0 auto 0 0}

Ces pleurs, à mon humble avis, sont la manifestation d’une grande déception et d’une grande peur pour l’avenir. Déception que le Chef de l’État n’ait pas accédé à leurs propositions. Celle de faire de lui leur candidat en Octobre 2020. Peur pour l’avenir car ils savent que leur gourou étant absent de la compétition électorale d’Octobre 2020, ils ont toutes les chances de mordre la poussière face à une opposition unie et déterminée.

Ils savent qu’au sein de leur Restaurant, il n’y a pas de candidat capable de terrasser par exemple Guillaume Soro dans une compétition loyale et transparente. Ils savent enfin qu’Octobre 2020, sans leur gourou ,sonnera la fin de leur règne. Les lendemains étant donc incertains, ils ne peuvent que pleurer de douleur et de tristesse.

LIRE AUSSI: Les pleurs de Kandia et d’Adjoumani après de l’annonce de Ouattara sont-ils dus à l’émotion ou à la peur du lendemain ?

Lire aussi:   Soro présente son projet politique à la presse italienne

On me dira que le Restaurant a une chance de gagner car le bilan de son gourou serait tellement élogieux qu’il servirait à faire gagner son poulain. Dois je rappeler à ceux qui pensent ainsi qu’en Cote d’Ivoire, on ne vote pas un bilan ni un projet de société.
Ces deux choses n’intéressent que les intellectuels.
Et puis ce bilan qu’on dit élogieux est un bilan de briques et de goudron.
Le social ?
Zéro pointé.
La bonne gouvernance ?
Zéro pointé.
La lutte contre la pauvreté ?
Zéro pointé
Le respect des droits de l’homme ?
Zéro pointé.
La réconciliation entre les ivoiriens ?
Zéro pointé.
Et j’en passe.

Comme je l’ai dit plus haut, la masse paysanne et analphabète ne connaît que le candidat qu’elle doit voter.En Cote d’Ivoire, pour la plupart des électeurs le vote est lié à la personne du candidat et non à son parti ou même à son projet de société à plus forte raison son bilan. Si le candidat est connu d’elle et s’il est charismatique , il a toutes les chances d’avoir leurs voix.

LIRE AUSSI: Soro depuis l’exil : « restons focalisés sur notre cause et servons-la avec ardeur et courage »

Lire aussi:   A’salfo revient sur l’affaire INJS : « j’assume la responsabilité de ce qui s’est passé, cela a été irresponsable de ma part »

On me dira qu’avec la caution et le parrainage du gourou du Restaurant, son poulain a toutes les chances de gagner.
C’est possible.
Mais c’est une option qui ne devrait pas être l’argument de campagne de son poulain.
Il est fini ce temps où avec le seul nom du gourou du Restaurant on avait toutes les chances de gagner, surtout dans le grand Nord.
Et le bilan du gourou du Restaurant n’est pas celui de son poulain.
Ce dernier devrait démontrer aux électeurs de quoi il est capable sans son gourou.
Il devrait montrer aux électeurs qu’il a les capacités de diriger ce pays.
Il devrait également être un leader charismatique pour obtenir les voix ,même des plus sceptiques.
Existe t-il un tel leader au sein du Restaurant ?
Il n’en existe pas.

LIRE AUSSI: Médiation Ouattara-Soro : « ceux qui pensent acheter Guillaume par le chantage ne le connaissent vraiment pas »

Il va falloir en créer dans les quelques petits mois qui restent avant l’échéance d’Octobre.
C’est là la plus grande difficulté à laquelle sera confrontée le Restaurant qui couve un grand problème de cohésion entre ses cadres.

Je peux vous garantir que dans quelques semaines, beaucoup de clients de ce Restaurant basculeront du côté de Guillaume Soro car ils ne sont pas rassurés de garder leurs postes et privilèges si celui qu’ils soupçonnent être le choix de leur gourou venait à être leur candidat.
Beaucoup joueront contre lui lors de la campagne électorale car ils sont plus rassurés avec Guillaume Soro qu’avec lui. A tort ou à raison beaucoup de cadres de ce parti se disent qu’avec le poulain putatif de leur gourou au pouvoir, c’est fini pour leur carrière politique et même professionnelle car ils l’accusent à tort ou à raison d’être très prompt à la sanction.
Et comme au sein du Restaurant il y a des clans qui se sont formés, tous ceux qui pensent ne pas être membres du clan du poulain putatif de leur mentor ont peur pour leur avenir politique.
D’où ces pleurs abondants que nous voyons au Restaurant.

Lire aussi:   Coronavirus en Côte d’Ivoire : Gilles HUBERSON s’adresse à ses compatriotes

Depuis hier,certains clients du Restaurant m’ont appelé pour me dire ceci: »Frère, on est ensemble.
Dis au frère (Guillaume Soro) qu’il peut compter sur nous pour la victoire car pour nous,si notre mentor n’est plus candidat comme il vient de l’annoncer, c’est Bogota, lui et lui seul qui sera notre candidat  » Sans commentaires.

Bientôt, au sein du Restaurant, nous allons assister à des turbulences qui risquent de le fragiliser pour notre plus grand bonheur, nous les Soroistes.

.fb_iframe_widget_fluid_desktop iframe{width:100%!important}

.tdi_2_dde.td-a-rec-img{text-align:left}.tdi_2_dde.td-a-rec-img img{margin:0 auto 0 0}

Source: Yeclo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here