Home Accueil Duncan à la session de l’ICCO: « sur 100 milliards que génère le...

Duncan à la session de l’ICCO: « sur 100 milliards que génère le cacao seulement 6% reviennent aux producteurs »

Duncan à la session de l’ICCO: « sur 100 milliards que génère le cacao seulement 6% reviennent aux producteurs »
Duncan à la session de l’ICCO: « sur 100 milliards que génère le cacao seulement 6% reviennent aux producteurs »

Duncan à la session de l’ICCO: « sur 100 milliards que génère le cacao seulement 6% reviennent aux producteurs »

Daniel Kablan Duncan a présidé ce mardi 10 septembre 2019, la cérémonie d’ouverture de la 100ème session du conseil international du cacao – ICCO à Abidjan.

Selon le vice-président ivoirien, Kablan Duncan, l’ICCO fait face à quatre défis majeurs, notamment le changement climatique, la valorisation et la transformation du cacao, la volatilité des cours du cacao et la consommation des produits à base de cacao. 

.td_uid_1_5d7936e196cf8_rand.td-a-rec-img{text-align:left}.td_uid_1_5d7936e196cf8_rand.td-a-rec-img img{margin:0 auto 0 0}

Toujours lui, : « Sur les quelque 100 milliards de dollars US (59.412 milliards Fcfa) que représente l’industrie du cacao, seulement 6 milliards (3.566 milliards Fcfa) soit 6% maximum reviennent aux pays producteurs ». 

Lire aussi:   Afrique du sud: théâtre de scènes à caractère xénophobe

A LIRE AUSSI : Côte d’Ivoire: 105 milliards pour la LONACI en seulement six mois

Pour le président du Conseil international de l’ICCO, Philippe Fontayne, le premier défi majeur du secteur est « celui de la répartition équitable de la valeur ajoutée, du producteur au consommateur, de nos champs à nos supermarchés, une juste répartition des revenus, mais aussi des charges ».

A LIRE AUSSI :   Reforme CEI: le GERDDES appelle le gouvernement ivoirien à poursuivre le dialogue avec l’opposition

Lire aussi:   Voici le rapport de la commission de la défense à l’assemblée nationale française qui démontre comment la France a préparé la chute de Laurent Gbagbo

 « Les 5 millions de cacaoculteurs et leurs pays ne reçoivent qu’ une part minime, voire infirme, destinée autour de 6% de la valeur globale du marché », a fait observer M. Philippe Fontayne, président du Conseil de Malgache, ajoutant que l’ICCO s’interroge sur ce défi afin de faire bouger les lignes. 

.fb_iframe_widget_fluid_desktop iframe{width:100%!important}

.td_uid_2_5d7936e1975e5_rand.td-a-rec-img{text-align:left}.td_uid_2_5d7936e1975e5_rand.td-a-rec-img img{margin:0 auto 0 0}

Source: Yeclo

Commentaires Facebook