Home Accueil Covid-19 : la Côte d’Ivoire va-t-elle manquer de riz ?

Covid-19 : la Côte d’Ivoire va-t-elle manquer de riz ?

Covid-19 : la Côte d’Ivoire va-t-elle manquer de riz ?
Covid-19 : la Côte d’Ivoire va-t-elle manquer de riz ?

Gaoussou Touré a rassuré, le 26 avril 2020, qu’il n’y aura aucune rupture de stock de riz en Côte d’Ivoire, que malgré le coronavirus, Covid-19.

“Je tiens à rassurer les populations sur le fait qu’il n’y aura aucune rupture de stock de riz en Côte d’Ivoire”, a déclaré le ministre Gaoussou Touré. Selon lui, la mise en œuvre du programme d’urgence riz permettra la production de 500 000 T additionnelles de riz blanchi, dans le cadre de la réponse concrète aux effets néfastes du Covid-19 sur la filière riz.

Lire aussi:   Titrologie 24 octobre 2019: une revue de presse ivoirienne

Par ailleurs, a indiqué Gaoussou Touré, des mesures ont été prises pour venir en soutien à la filière, dans le cadre de la crise sanitaire mondiale. Ainsi, le programme d’urgence riz (PUR) 2020 prévoit de soutenir les riziculteurs par la mécanisation de la mise en valeur des superficies retenues, soutenir les riziculteurs par la mise à disposition de kits sanitaires et d’intrants, tels que les semences certifiées à haut rendement, les engrais et les produits phytosanitaires.

Lire aussi:   Covid-19 : la Côte d’Ivoire autorise enfin la chloroquine pour soigner le coronavirus

Il va s’agir aussi, pour le PUR, d’apporter un soutien spécifique aux femmes et aux jeunes riziculteurs qui sont les maillons les plus faibles, mais aussi d’assurer des revenus décents aux riziculteurs, par l’obligation faite aux leaders de pôles d’acheter toute la production de riz paddy dans leurs zones d’activités respectives, mais également, d’appuyer les transformateurs dans l’amélioration de la qualité du riz blanchi ivoire et assurer la promotion du riz local ivoire et la dynamisation des réseaux de distribution.

Lire aussi:   Alépé: le mort dans son cercueil désigne son assassin, les jeunes déchaînés le tue à son tour

Le riz constitue l’un des aliments principaux de la population ivoirienne, avec une consommation annuelle estimée à 1,3 million de T par an. Pour combler son déficit en riz, le pays débourse près de 300 milliards de FCFA chaque année.

Source: Yeclo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here