Home Accueil Côte d’Ivoire: « Ouattara ne peut pas être candidat en 2020 »

Côte d’Ivoire: « Ouattara ne peut pas être candidat en 2020 »

Lettre ouverte d’Innocent Yao président de la JPDCI-RURALE sur une éventuelle candidature d’Alassane Ouattara à la présidentielle ivoirienne de 2020.

Monsieur le président,

.td_uid_1_5dc547c966711_rand.td-a-rec-img{text-align:left}.td_uid_1_5dc547c966711_rand.td-a-rec-img img{margin:0 auto 0 0}

Il y a quelques mois, dans le cadre de mes rubriques des lettres, à vous, adressées, je vous avait fait un point de la situation de notre pays. Monsieur le Président, la Côte d’Ivoire notre pays a connu des situations très difficiles depuis la mort du président FELIX HOUPHOUËT-BOIGNY. De toutes ces situations, celle qui a porté le coup dur à notre pays a été le coup d’Etat militaire de 1999. À l’élection présidentielle de 2000, son EXCELLENCE le président Henri Konan Bédié et vous aviez été écartés par, paix à son âme (si âme il y a) feu le général Robert Guéi, l’homme par qui le diable est passé pour cet acte ignoble (même s’il y avait des commanditaires que nous ignorons).

La bataille des urnes aux yeux de tous les observateurs donnait le président LAURENT GBAGBO vainqueur. Mais contre toute attente, ROBERT GUEI a fait proclamer sa victoire à travers le ministère de l’administration territoriale par la voix de maître BAMBA CHEIKH DANIEL.

LIRE AUSSI: CPI: « le masque est enfin tombé »

L’appel du président LAURENT GBAGBO à faire barrage à cette forfaiture a été entendu par les patriotes ivoiriens et la suite, vous la connaissez. LAURENT GBAGBO et les ivoiriens ont gagné la bataille de la rue et il a été investi Président de la République de Côte d’Ivoire.
À cette période, le RDR, votre défunt parti politique avait appelé ses militants à descendre dans les rues, puisque pour certains, le pouvoir se trouvait dans les rues. Bref j’épargne aux ivoiriens la suite de cet appel.

Lire aussi:   Simone Gbagbo veut “porter plainte” contre la partie civile pour “diffamation”

En 2002, le pays a été attaqué par une rébellion armée qui a divisé le pays pendant plusieurs années.Monsieur le président, chose curieuse, tous ceux qui ont géré cette rébellion, militaires comme civils ont milité dans votre défunt parti le RDR.

LIRE AUSSI: Après Soro, Isabelle Bédié privée de passeport

En homme de paix, le président Henri Konan Bédié et le PDCI-RDA se sont retirés pour éviter un bras de fer qui allait endeuiller certains de nos compatriotes. En homme de paroles, le président Henri Konan Bédié, dans le cadre de la plate forme politique du défunt RHDP, à la maison du PDCI-RDA a demandé aux militants du PDCI -RDA de vous soutenir en votant pour vous. Ce qui a été fait.

La suite, nous la connaissons. Et plus de 3000 de vos compatriotes n’ont pas eu la chance de vous voir gouverner puisque tombés pendant cette bataille militaire. Je vous épargne, monsieur le président, les noms des militants du PDCI-RDA tombés suite à l’appel du président Henri Konan Bédié à vous soutenir. Les forces armées des forces nouvelles qui ont divisé le pays en deux ont soutenu militairement votre parti politique dans cette bataille.

LIRE AUSSI: Damana Pickass: « le RHDP a peur de Gbagbo, ils ont peur du sort qui va leur être réservé en 2020 »

En 2014, la situation du pays étant encore fragile (puisque le désarmement n’a pas été effectif), le président Henri Konan Bédié a lancé ce qu’on a appelé « l’appel de Daoukro »Ce jour là, la joie était grande chez vous et chez les partisans du RDR puisque cet appel devrait vous garantir un deuxième mandat. La majorité des militants de base du PDCI-RDA étaient mécontents de cet appel ainsi que certains de ses hauts cadres. Mais grâce au leadership du président Henri Konan Bédié que vous vénériez pratiquement dans tous vos discours à cette époque, vous avez été élu au premier tour de la présidentielle de 2015. Bravooo au PDCI-RDA et son président son excellence Henri Konan Bédié.

Lire aussi:   Mali: nouvelle prorogation de l’Etat d’urgence

Lors du référendum constitutionnel de 2016

Il a été démontré par certains membres du comité des experts que vous ne pouvez pas être candidat. Ce sont: les ministres CISSE BACONGO, SASSAN KAMBIRÉ….
donc pour vos experts (puisqu’ils sont majoritairement rdr) selon l’article 183, de notre constitution vous ne pouvez pas être candidat à l’élection présidentielle de 2020.
Donc le débat de votre candidature est clos à ce sujet. Même si vous avez déclaré que cette constitution vous permet de faire deux autres mandats, pour le moment, les ivoiriens vous regardent et attendent le jour officiel de cette déclaration.

LIRE AUSSI: « Soro, ta tête est mise à prix. Pour ta dignité, il est temps que tu parles! Dis courageusement ce que tu sais »

La Côte d’Ivoire est l’un des pays en Afrique où lorsque vibre la fibre patriotique, même les armes des occidentaux ne peuvent l’arrêter. Et nous ne pensons pas que vous, en tant que démocrate « selon vos discours lorsque vous étiez dans l’opposition » que vous allez tordre le coup à notre loi fondamentale qui est la constitution pour vouloir être candidat en 2020. Car le peuple de Côte-d’Ivoire jamais ne va accepter cela.

Lire aussi:   Mamadou Koulibaly: « il faut rompre complètement avec cet héritage colonial »

Aujourd’hui la rupture entre vous, le PDCI -RDA, le président HENRI KONAN BÉDIÉ et le président SORO GUILLAUME n’a pas été pour vous arranger.

Tous ces anciens cadres du PDCI-RDA qui ont rejoint votre parti politique le RHDP ne pèsent absolument plus rien. La base du PDCI-RDA est très solide. Ils vous ont menti Monsieur le président. Au niveau de votre parti le RDR pardon RHDP unifié il y a des orateurs dont les propos ne sont pas faits pour vous arranger. Le moment venu, la seule personnalité à qui le peuple de Côte-d’Ivoire demandera des comptes, c’est bien vous Monsieur le Président.

LIRE AUSSI: Affi N’Guessan sur TV5Monde: « je suis candidat si… »

La vie politique est également comme une scène de théâtre où chacun vient jouer et s’en va. Notre vœux le plus ardent, c’est vous voir, faire une sortie honorable après dix ans à la tête de l’Etat de Côte-d’Ivoire. L’Etat est une continuité.

Dans l’espoir que votre service de communication vous fera une note de cette lettre, je vous prie de recevoir, Monsieur le président Alassane Ouattara, l’expression de mes salutations distinguées.

.fb_iframe_widget_fluid_desktop iframe{width:100%!important}

.td_uid_2_5dc547c966935_rand.td-a-rec-img{text-align:left}.td_uid_2_5dc547c966935_rand.td-a-rec-img img{margin:0 auto 0 0}

Source: Yeclo

Commentaires Facebook