Home Accueil Coronavirus : Alpha Blondy accuse l’OMS, « elle n’est plus crédible »

Coronavirus : Alpha Blondy accuse l’OMS, « elle n’est plus crédible »

Coronavirus : Alpha Blondy accuse l’OMS, « elle n’est plus crédible »
Coronavirus : Alpha Blondy accuse l’OMS, « elle n’est plus crédible »

Selon Alpha Blondy, le coronavirus (COVID-19) réveille la réalité violente sur le mauvais état du système sanitaire en Afrique.

«Je voudrai parler de cette réalité violente que le Coronavirus réveille. Il faut que dorénavant nos politiciens se consacrent un peu sur la recherche dans nos pays respectifs» a déclaré le jeudi 23 avril 2020, l’artiste musicien Alpha Blondy à l’émission «Appel sur l’actualité» de RFI. Selon la méga star internationale du reggae, l’«on ne peut pas dépendre de l’Europe qui a des problèmes actuellement. Il faut qu’ils (les dirigeants africains) financent la recherche pour beaucoup de médicaments».

Lire aussi:   Duncan à Yamoussoukro : « l’héritage de Houphouët revit à travers le RHDP »

«Construisez des hôpitaux, des dispensaires, équipez nos hôpitaux, encouragez la recherche scientifique dans vos pays respectifs» a-t-il lancé aux hommes politiques. Dans le cadre de la lutte contre le COVID-19, Madagascar a lancé le lundi dernier un médicament «Covid-Organics» et cela contre l’avis de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Selon Alpha Blondy, «l’OMS n’est plus crédible» car de son avis, à part annoncer les mauvaises nouvelles comme ‘’Attention Ebola, Attention Sida’’, elle n’a «rien fait pour trouver un vaccin contre le paludisme (qui) tue des millions de personnes». Alpha Blondy a déploré que toute la planète soit aujourd’hui bloquée parce que «le Coronavirus tue des gens en Europe et aux Etats-Unis» et pourtant selon lui, «le paludisme tue plus que tout ça».

Lire aussi:   « Avec Ouattara au pouvoir, beaucoup de jeunes sont morts dans les eaux européennes à la recherche de l’espoir »

L’artiste interplanétaire a remercié les «mains invisibles» (le monde sanitaire) qui sont au front, en première ligne, qui risquent de contaminer leur famille et de se contaminer». «On leur doit beaucoup de choses. On doit leur dire merci» a-t-il indiqué. Dans son dernier album sorti en 2018, l’artiste reggae man de 39 ans de carrière, dénonce le mauvais état du système sanitaire africain à travers la chanson «Nos hôpitaux sont malades».

Lire aussi:   Bombardement de Bouaké: RFI revient sur la genèse d’une énigme franco-ivoirienne

Source: Yeclo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here